Principe de la découpe par jet d’eau

Les avantages de la technologie de découpe par jet d’eau

  • Découpe de fortes épaisseurs jusqu’à 150 mm.
  • Découpe de matériaux homogènes, hétérogènes ou composites.
  • Découpe froide sans dégagement de chaleur ni effet sur la structure des matériaux ni dégagement de gaz toxiques dans les cas de matériaux organiques.
  • Procédé bien adapté aux systèmes 2,3 ou 5 axes pilotés par commande numérique ou robots sans nécessité d’outillage.
  • Possibilité de piloter plusieurs têtes de découpe simultanément.

Le principe

La plupart des matériaux peuvent être découpés au moyen d’un jet d’eau projeté à très grande vitesse (2 à 3 fois la vitesse du son). Cette mise en vitesse est réalisée en forçant un débit d’eau à travers une buse de quelques dixièmes de mm avec des pressions comprises entre 2000 et 4000 bar. Cette technologie de découpe peut se faire soit à l’eau pure soit à l’eau chargée d’abrasifs.

La découpe d’eau à l’eau pure des matériaux souples

Dans le cas des matériaux souples (mousses, PVC souple, caoutchoucs, cuirs, textiles, papiers, …), l’eau pure est suffisante.

Sortant de la buse sous forme d’un jet fin et cohérent, les particules d’eau projetées à très grande vitesse viennent frapper la surface du matériau à découper de façon à obtenir une découpe franche et nette.

La découpe hydroabrasive

Dans le cas des matériaux durs (métaux, matières plastiques rigides, composites, carrelage, béton, …), l’eau pure n’est plus suffisante, il faut lui ajouter de l’abrsasif. Dans ce mode, le pouvoir coupant est dû à la vitesse des particules d’abrasif, l’eau ne servant ici que de fluide porteur permettant leur mise en vitesse. A cet effet, la tête de découpe est complétée par une chambre de mélange prolongée par un canon de focalisation.